Notre mission

La valorisation du français, de l’histoire et de la culture sur le territoire des Laurentides.

1
Nov

Mis en ligne par :

 




3 novembre – jour d’élection municipale

Le 3 novembre, c’est jour d’élection municipale partout au Québec.

Voter c’est exprimer ses opinions et contribuer au développement de sa communauté.

Allez faire entendre votre voix !


 


Une politique de commémoration

Depuis deux ans, le Mouvement National des Québécoises et Québécois a mené une réflexion au sujet des commémorations nationales et historiques qui l’ont conduit à recommander au gouvernement du Québec de faire plus et mieux en cette matière. Le MNQ a donc déposé un projet de protocole de commémorations.

 

Voici un texte de Gilles Laporte, président du MNQ  publié dans Le Devoir qui livre un plaidoyer en faveur de l’adoption d’une politique de commémoration.

L’article : ici



Une application mobile pour acheter en français

L’application mobile MOI, J’ACHÈTE EN FRANÇAIS vise à identifier et à appuyer les commerces et les entreprises qui offrent d’excellents services en français, et dont la langue de travail est le français. L’usage du français comme langue commune du commerce et de l’entreprise est un facteur d’inclusion essentiel au marché du travail partout au Québec.

Le droit des travailleurs et des consommateurs d’exercer leurs activités, d’être informé et servi en français fait parti des droits linguistiques fondamentaux définis par la Charte de la langue française (communément appelée la loi 101).*



C’est le 28 octobre dernier qu’avait lieu la présentation du film «La langue à terre» suivie d’une discussion avec la ministre responsable de la Charte de la langue française, Madame Diane De Courcy et les deux réalisateurs du film, Monsieur Jean-Pierre Roy et Monsieur Michel Breton et le public présent.

 

Plus d’une centaine de personnes ont assisté à la présentation et à la discussion.  Cet événement était organisé par le Parti Québécois, région des Laurentides et Monsieur Raymond Archambault, président de l’exécutif national du Parti Québécois animait la soirée.

Le film fait un retour sur la situation linguistique depuis la fin des années 50 : les différentes crises que le Québec a connu sur ce sujet en commençant par les écoles de Saint-Léonard puis celles de Pierrefonds, Mc Gill français, les grandes manifestations sur le projet de loi 101, les réactions d’Alliance Québec et les nombreuses interventions de la Cour Suprême du Canada pour réduire la portée de la Loi 101. Le film fait également une petite incursion sur ce qui se passe en France présentement.

Pendant cette heure et demie, nous pouvons entendre différents points de vue sur ce sujet, des critiques assez sévères sur l’inaction des différents gouvernements depuis la fin des années 90, sur le visage de plus en plus bilingue de Montréal autant au niveau de l’affichage que de la langue parlée dans les commerces.  Le constat que font les réalisateurs sur la situation du français au Québec est assez pessimiste mais réaliste : le français au Québec recule.

Ce film est très bien fait et devrait  être un outil de sensibilisation dans les écoles secondaires, cégeps et universités et devrait pouvoir être diffusé auprès de la population en général pour démontrer la fragilité de la langue française sur ce continent anglophone (7 000 000 de Québécois francophones contre 350 000 000 anglophones).

La discussion qui a suivie, a été très intéressante et animée et elle a permis d’en arriver à un consensus en ce qui a trait à l’inaction ou l’à-plat-ventrisme des francophones face aux nouveaux arrivants et aux anglophones.  En effet, lorsque les francophones sont interpellés en anglais, ils répondent en anglais.  Lorsque dans un groupe il y a un anglophone, toutes les autres personnes  passent à l’anglais.  Nous avons perdu la fierté de notre langue et les jeunes ne voient pas l’intérêt de la parler dans cette ère de mondialisation.

En conclusion, nous pouvons attendre beaucoup d’une nouvelle loi pour renforcer la langue française mais tant et aussi longtemps que les francophones ne se tiendront pas debout pour la défendre, aucun gouvernement, surtout s’il est minoritaire, ne pourra arriver à faire voter des lois pour mieux protéger notre langue. Il y a urgence de se réveiller pour que notre langue française ViVe !!!

Si l’occasion se présente pour vous de voir ce film, nous vous le suggérons sans aucune hésitation.  Il sera en tournée, cet automne dans différentes régions du Québec.  Pour les abonnés de Vidéotron, le film sera présenté jeudi, le 7 novembre prochain à 19 h 30 sur MATV.


 


L’édition automne 2013 du Fleurdelisé est consacrée à deux dossiers chauds touchant directement la protection et la promotion de l’identité québécoise. En premier lieu, l’importance pour le Québec de se doter d’une politique de commémorations adéquate est désormais plus qu’essentielle, surtout lorsque la contre-offensive du gouvernement Harper forgeant de nouveaux piliers historiques et identitaires Canadian à coup de millions est à nos portes.

Par la suite, l’Institut de recherche sur le Québec plonge dans le débat sur la Charte des valeurs québécoises, remettant les pendules à l’heure sur ce sujet décrié et louangé de toute part.

Lire le Fleurdelisé ici!

Bonne lecture !



l’Institut de recherche sur le          Québec (IRQ) publie dix            études sur le thème

«La question nationale à travers le monde »

L’institut de recherche sur le Québec (IRQ) est heureux de s’associer au Journal de Montréal et à Québecor médias pour la publication d’une série de dix études ayant pour thème «La question nationale à travers le monde ».

Les Québécois sont-ils les seuls, à travers le monde, à se poser la question de leur destin comme nation? Sont-ils les seuls à se demander s’ils doivent devenir un pays ? Sont-ils les seuls à s’inquiéter pour l’avenir de leur langue et de leur identité? Voici les questions auxquelles les chercheurs de l’IRQ ont été invité à répondre par le biais de leurs études. Dans la série « La question nationale à travers le monde », l’Institut de recherche sur le Québec et le Journal de Montréal proposent un voyage à travers le monde pour mieux se comprendre. Dès le 6 octobre prochain, chaque dimanche, le Journal de Montréal publiera une version abrégée de ces 10 recherches.

Fondé en 2002, l’Institut de recherche sur le Québec a pour mission de susciter, de soutenir et de diffuser des recherches et des textes d’opinion sur des sujets touchant le développement du Québec, la défense de ses intérêts vitaux et de l’identité qu’ils traduisent. Lieu d’échanges, de concertation et de débats entre les groupes et les individus qui réfléchissent et agissent pour bâtir le Québec, l’IRQ se situe au carrefour de la réflexion et de l’action.

Pour lire la première étude: cliquez ici!



Soirée discussion sur le thème de la laïcité de l’État 

Le 16 octobre dernier étaient réunis le président de Génération nationale, Simon-Pierre Savard-Tremblay, l’auteure et essayiste, Djemila Benhabib, et récipiendaire du prix international de la laïcité (2012), de la professeure de philosophie au cégep du Vieux-Montréal, Louise Mailloux, et auteure du livre La laïcité, ça s’impose!, ainsi que Stéphane Kelly, professeur de sociologie au cégep de Saint-Jérôme et auteur des livres La petite loterie et À l’ombre du mur pour discuter de la laïcité de l’État.

 

La population a été nombreuse à répondre à l’appel du Parti Québécois de Saint-Jérôme pour discuter de cet enjeu majeur que représente le « vivre ensemble » au Québec.



Pensez aujourd’hui

pour demain!

Les avantages de notre assurance:

– une prime peu coûteuse
– aucun examen médical requis

– versement très rapide de la protection

Prenez quelques minutes de votre temps pour remplir le formulaire, en cliquant ici, afin de vérifier si vous êtes admissible à nos assurances!



La SNQL en campagne de recrutement.

Depuis plus de 60 ans, la SNQL travaille à la sauvegarde et à l’épanouissement de notre culture, de notre histoire et consacre ses efforts à faire du français, la seule langue officielle du Québec. Elle déploie également beaucoup d’efforts pour accroître le sentiment de fierté nationale, sans négliger pour autant ses implications sur les plans communautaire, social et économique.

En devenant membre de la SNQL, vous nous donnez l’énergie requise pour poursuivre notre mission et gardez bien vivante notre devise d’un Québec fier, français et souverain. Pour télécharger le formulaire, cliquez ici


 


Pour une charte de la laïcité : 

signons et marchons !

Appel à la poursuite de la campagne de signatures

 

Le 24 septembre dernier, le Rassemblement pour la laïcité (RPL) a appelé la population québécoise à signer une pétition intitulée « La laïcité : un principe rassembleur – Une charte de la laïcité serait une avancée historique pour le Québec ». Depuis cette invitation lancée au grand public, des milliers de personnes ont bien voulu apposer leur signature à cette pétition. Chacune de ces signatures est capitale et nous vous remercions personnellement d’avoir fait ce geste. Plusieurs personnalités et de nombreux artistes se sont aussi associés à cet appel. Nous leur exprimons toute notre reconnaissance.

Le Rassemblement pour la laïcité souhaite que cette campagne de signatures s’intensifie. C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas relâcher et de déployer toutes les initiatives permettant d’obtenir le maximum de signatures possibles. C’est fondamental, car la masse de signatures récoltées est un indicateur de la portée de notre action. Faites appel à tous vos réseaux ! Invitez tous vos amis et connaissances à la signer ! Svp, une seule signature par personne.

Pour signer la pétition:

www.laicitequebec.org


Copyright © 2013 SNQL,Tous droits réservés.



Notre adresse postale est:

Société nationale des Québécoises et Québécois            
région des Laurentides
487, rue LavioletteSaint-Jérôme (Québec)

J7Y 2T8

Email Marketing Powered by MailChimp



téléphone: 450-438-4129
télécopieur: 450-438-8895
courriel: info@snql.qc.ca

site internet: www.snql.qc.ca

 

Aucun commentaire